Vie pratique

Quel est le caractère du Sacré de Birmanie ?

Connu aussi sous le nom de Chat Birman, le Sacré de Birmanie serait issu d’un croisement entre le Persan et le Siamois dont il a hérité certains gènes caractéristiques. Ses origines portent encore à confusion, mais il est apparu...

Le consumérisme ou consomatisme est à la fois une théorie, un mode de vie et un ensemble de doctrines. Il vise à défendre les consommateurs et à protéger leurs droits.

Les différents sens du consumérisme

Le consumérisme peut être appréhendé sous plusieurs sens. Il a avant tout un sens courant qui est rattaché au terme anglais "consummer", qui signifie consommateur. C’est l’ensemble des interventions coordonnées des consommateurs face aux entreprises. Il s’agit des actions entreprises pour la défense des intérêts des consommateurs dans plusieurs domaines. La protection, le respect des droits des consommateurs et l’éducation sont notamment concernés. Lesdites actions portent généralement sur :

  • la qualité ou les caractéristiques du produit ;
  • les canaux de distribution ;
  • les services liés ;
  • la qualité des emballages, etc.

En ce qui concerne la qualité des emballages, il faut notifier qu'il est tenu compte de certains éléments comme la clarté des informations qui y sont inscrites. Ce sont entre autres les recommandations d’emploi, la date limite, les normes de sécurité à respecter, etc.

En sociologie, le terme consumérisme est utilisé pour désigner une idéologie économique qui met la consommation au centre des activités. Il s’agit de la société de consommation. Cette dernière donne une place prépondérante à une forte utilisation des biens et des services. Plus précisément, un mode de vie qui répond à des normes et des standards de réussite matérielle et sociale. Le consumérisme est une forme de capitalisme basée sur le fordisme et le keynésianisme. Il permet aux entreprises de produire en grande quantité et d’inciter les clients à acheter par tous les moyens possibles.

Aux origines du consumérisme

Le mouvement de consommation est apparu à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle avec les ligues d’acheteuses.

Si la Confédération Générale de la Consommation fut créée en 1927, en 1915 déjà, le terme consumérisme était attesté par l'Oxford English Dictionary. Il l'avait défini comme un "Plaidoyer en faveur des droits et intérêts des consommateurs".

Cependant, il faut attendre les années 1970 pour que le consumérisme se développe réellement en France. C’est au cours de cette période que le mouvement se bat pour obtenir son indépendance auprès des instances publiques. Les grands textes législatifs concernant la publicité, le crédit, la sécurité et l’information sont édictés. La protection des consommateurs est alors au centre des préoccupations.

Dans les années 1980, la consommation est reconnue comme une fonction économique et les associations de défense des consommateurs sont agrégées par les pouvoirs publics. Un département ministériel est attribué à ce mouvement et le consommateur est considéré comme un partenaire financier.

Avec l’évolution, le mouvement s’est développé et s’est étendu à toute l’Europe. Avec la mondialisation et la globalisation des biens et services, on assiste également à une mondialisation du consumérisme.

Consumérisme et environnement

Ces dernières années, le consumérisme est de plus en plus critiqué par les écologistes. La publicité verte a pris le dessus, ce qui a favorisé l’émergence de nouveaux modes de consommation. Ceux-ci se veulent écoresponsables. On assiste par conséquent à une économie de partage, de récupération, de recyclage et de réduction de déchets pour un environnement plus sain. C’est à juste titre que certains économistes affirment que le consumérisme en tant que société de consommation est arrivé à son déclin.